Sélectionner une page

Sites naturels et culturels

Le parc national d’Awash

Ce parc naturel est situé dans les plaines du cœur de la vallée du Rift, à l’est d’Addis-Abeba (environ 250 km) et jouxte la rivière Awash. C’est une des plus belles réserves naturelles d’Ethiopie. La rivière Awash est une des plus grandes rivières de la Corne de l’Afrique et irrigue de très vastes terres agricoles à travers le nord-est du pays. Le parc national d’Awash, qui s’étend autour du volcan dormant de Fentale, est une région de bois et de savane aride et semi-aride, avec de la forêt en bord de rivière. Quarante-six espèces d’animaux ont été identifiées, dont l’oryx gazelle, le cochon sauvage, le dik dik, le babouin, le  koudou, la  tortue géante, l’hippopotame, l’  oryctérope, le daman et le singe colobe. Les espèces d’oiseaux sont foisonnantes,  en particulier le long de la rivière et dans la forêt, avec 392 espèces recensées.

Awash National Park, Ethiopia

Le parc national des montagnes du Balé

Les montagnes du Balé, avec leurs vastes landes, leurs terres de bruyère, leur forêt vierge, leurs ruisseaux de montagne cristallins et leur climat alpin  constituent un monde magnifique, à part, d’une beauté intacte. S’élevant à une altitude de plus de 4000 mètres au-dessus du niveau de la mer, la chaine marque la frontière des montagnes du sud de l’Ethiopie et son sommet le plus élevé, le Mont Tullu Dimtu est le second sommet du pays. Il culmine à 4377 mètres.
La fondation des 2470 km² du parc national a été un événement crucial pour la survie de 4 mammifères endémiques : le Nyala des montagnes, le  guib harnaché de Menelik, le loup d’Abyssinie et le rat taupe géant ainsi que pour différentes espèces endémiques d’oiseaux parmi les 220 espèces différentes qui peuplent le parc.

Bale Mountains, Ethiopia
Bale Mountains, Ethiopia

Le parc national des montagnes du Simien

Ce parc national couvre 400km² de terres montagneuses, à une altitude moyenne de 3300 mètres. Le Ras Dashen, qui culmine à 4620 mètres, est le plus haut sommet d’Ethiopie et se tient à la lisière du parc. Au sein de ces paysages majestueux, 5 espèces endémiques peuvent être observées : le bouquetin d’Abyssinie, le loup d’Abyssinie, le babouin Gelada, l’oréotrague et le guib harnaché. La nuit, la température tombe souvent en dessous de zéro degrés et les températures moyennes  journalières varient entre 11 et 18°C.

Gelada Baboon, Simien Mountains
Simien Mountains, Ethiopia

Le parc national de Mago

Situé au bord de la rivière Omo, le parc national de Mago couvre une superficie de 2162km². Les vastes prairies regorgent de  troupeaux de buffles, de girafes, d’éléphants et de koudous. Il est parfois possible d’y observer des lions, des léopards et des zèbres des plaines. Le parc s’élève au nord jusqu’au mont Mago (2528m) et héberge  56 espèces de mammifères. La majorité du parc est recouverte de prairies, avec quelques zones forestières autour des rivières Neri et Mago.

Mago National Park, Ethiopia
Mago National Park, Ethiopia

La dépression du Danakil

La dépression du Danakil/Dallol, située au nord-est de la vallée du grand Rift éthiopien, comprend de nombreux endroits en dessous du niveau de la mer. Cette zone a la réputation d’être une des régions les plus inhospitalières du monde, mais aussi une des plus extraordinaires. Les températures peuvent dépasser les 50 degrés et avec des volcans violents en activité, des chaleurs torrides, des émissions de gaz et des plaques terrestres écartelées par des énormes forces planétaires, cette merveille naturelle spectaculaire, fascinante et terrifiante à la fois, n’est pas faite pour les plus faibles !
La zone du Dallol est parsemée d’innombrables sources de soufre, aux couleurs éclatantes et contient un quart des volcans actifs du continent. Parmi eux trône  l’Erta Ale avec ses lacs de cratères et ses irruptions  de  lave en fusion qui surgissent des entrailles de la terre. Ce volcan, en irruption continuelle, projette un spectacle extraordinaire à travers le ciel, une scène de destruction biblique : une de ses cheminées  est surnommée « la porte vers l’enfer ». Une autre destination de la région Afar est l’immense lac de soufre, appelé le lac jaune à cause de sa couleur saisissante. Le phénomène est expliqué par une forte concentration de soufre dans cette région d’intense activité volcanique. Près de ce site se trouvent d’immenses lacs de sel. Presque rien ne pousse ici à cause du sel, ce qui donne l’impression d’être sur une autre planète.

Danakil, Ethiopia
Danakil, Ethiopia